News

« The profane exhibit », nouvelle anthologie de courts-métrages rassemblant du beau monde!

Avec « The theatre bizarre », « ABCs of death« , « Chillerama » ou encore « Little deaths », les films à sketches et autres anthologies de courts-métrages ont le vent en poupe. Dans leur sillage, se développe ainsi depuis quelques mois « The profane exhibit », nouvel effort collectif et international, qui se veut très underground, selon ses initiateurs.

Lancé par David Bond (co-producteur de « Philosophy of a knife ») et Manda Manuel pour Harbinger International Films, le projet réunira 13 réalisateurs et l’on connaît déja l’identité de 10 d’entre eux: Yoshihiro Nishimura (« Tokyo Gore Police » / segment « The hell chef »), Uwe Boll (plein de supers films / segment « Basement »), Marian Dora (connais pas / segment « Mors in tabula »), Andrey Iskanov (« Philosophy of a knife » / segment « Tochka »), Ryan Nicholson (« Gutterballs » / segment « Goodwife »), Michael Todd Schneider (connais pas / segment « Manna »), Richard Stanley (« Hardware », « The theatre bizarre » / segment « Coltan »), Sergio Stivaletti (sfx sur de nombreux prods italiennes comme les « Démons », « Sanctuaire » ou « Dellamorte Dellamore » / segment « Tophet Quorom »), et les deux derniers, annoncés il y a quelques jours: Nacho Vigalondo (« Timecrimes », « Extraterrestre » / segment « The sins of the father ») et Jose Mojica Marins (la série Coffin Joe / segment « Viral »).

Côté cast, on retrouve des gueules connues du cinéma de genre comme Clint Howard, Eihi Shiina (la charmante jeune fille d' »Audition » et héroine de « Tokyo Gore Police »), Caroline Williams (« Massacre à la tronçonneuse 2 ») ou Tak Sakaguchi (acteur/chorégraphe de « Versus »).

Côté musique, ça devrait envoyer du gros tendance sombre et métallique, avec des noms tels que Rune Eriksen (Mayhem), Chris Vrenna (Nine Inch Nails), Steven Severin (Siouxsie and the Banshees), mais aussi Maurizio Guarini (Goblins).

Enfin, c’est l’écrivain d’horreur Ray Garton qui se charge d’écrire l’histoire liant les différents segments entre eux.

« The profane exhibit » se déroule dans un club secret de Paris, où se réunit une société tout aussi secrète. A première vue, l’endroit ressemble à n’importe quel club goth ou fétichiste, mais dans ses sous-sols se trouvent de nombreuses chambres, dont une, la Chambre des âmes, dans laquelle se réunissent les êtres les plus riches, mais aussi les plus vils de la planète. Sous la houlette de l’inquiétante Madame Sabatier, chaque participant raconte une histoire vraie de dépravation.

On sait que le segment de Richard Stanley se situera en Afrique, dans une histoire où la vie humaine n’a pas plus de valeur que quelques pièces de monnaie. Le segment d’Uwe Boll raconte comment un couple séquestre leur fille dans la cave, lui faisant subir de terribles sévices. Le segment de Nishimura (photos) est quant à lui une histoire de cannibalisme. Miam.

Pour les autres histoires, en vrac: une épouse découvre que son mari sort la nuit pour enlever et tuer de jeunes filles / un suicide raté conduit à un rêve halluciné / persuadés que leur fille est possédée par un démon, des parents ultra-religieux font appel à un prêtre défroqué qui formule d’autres plans pour la jeune fille / un voyage dans l’esprit dérangé d’un chirurgien respectable / une jeune prostituée rencontre un homme étrange qui va l’entrainer dans une spirale de sexe, de violence et de meurtre / à Rome, une nonne est enlevée et gardée captive pendant un an pour faire d’elle une créature sauvage et sanguinaire prête à être relachée dans les rues de la ville / lors d’un voyage en bus, une jeune fille rêvant de richesse et de célébrité fait une rencontre qui va changer sa vie / un homme rencontre une femme dans un club, et se retrouve bientôt à la merci d’une secte féministe convaincue que le sacrifice humain conduira à l’avénement d’une société dominée par la femme.

En tout cas ça s’annonce plus trash que fantastique!

Sources: DreadCentral, Twitch

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “« The profane exhibit », nouvelle anthologie de courts-métrages rassemblant du beau monde!

  1. ça donne envie en tout cas!

    Publié par Reine Margore | 17 avril 2012, 09:57

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Articles et pages les plus consultés

Rejoignez 7 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :