Vidéo film intégral

« Sons of chaos » de Mathieu Turi (Vidéo)

Le post-apo a le vent en poupe chez les réalisateurs français de courts-métrages. Illustration: dans la compétition française du PIFFF il y a quelques semaines, pas moins de 4 courts s’inscrivaient, chacun à leur manière, dans ce cadre (« Kangootomik », « Jusqu’au cou », « Deadline », « On braque pas les banques avec des fourchettes en plastique »). Nouvel exemple avec le court « Son of chaos » de Mathieu Turi, déja passé par une quinzaine de festivals internationaux, dont le Bloody Week-End en France, et le prestigieux festival de Sitges en Espagne.

Suite à une guerre bactériologique, la planète a été dévastée. Les rares survivants s’organisent en clans et tentent de résister aux attaques des féroces hurleurs. Chaque homme désireux de protéger son clan de cette menace doit au préalable subir une dangereuse formation…

Le pitch de « Son of chaos » est assez basique, mais il s’agit d’un film qui vaut plus par sa forme et son atmosphère que par la profondeur de l’histoire racontée. L’une de ses principales qualités est justement de créer un univers crédible. Lorsqu’un court choisit de s’aventurer sur les terres du post-apo, la première difficulté, et le défaut rédhibitoire, est de parvenir (ou pas) à créer un univers post-le-gros-bordel auquel on puisse croire; et « Son of chaos » y parvient parfaitement. Ne bénéficiant visiblement pas d’un budget démesuré, Mathieu Turi a la sagesse d’opter pour la carte de la simplicité, avec des décors de forêt et de montagne, ainsi que les classiques bâtiments abandonnés. Mais surtout, le réalisateur parvient à leur donner du cachet (l’ouverture en plans larges sur les décors naturels plonge tout de suite dans l’ambiance, tandis que les scènes dans le bâtiment à l’abandon, en caméra portée et au montage ciselé, s’avèrent à la fois dynamiques et tendues).

Les costumes sont également convaincants (là aussi, on opte pour la simplicité plutôt que pour du spectaculaire casse-gueule), le hurleur, tout en rage, a une belle présence à l’écran, et les scènes d’action sont efficaces (même si personnellement, je préfère la première partie du film à la partie proprement action). On peut peut-être reprocher au film une fin un peu too much dans la solennité, ainsi que des scènes entre le « formateur » et son élève qui ont tendance à dissiper l’atmosphère installée, et plombent un peu le rythme du film.

Le site du film

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “« Sons of chaos » de Mathieu Turi (Vidéo)

  1. great film …perfecly made

    Publié par Anonyme | 10 avril 2012, 06:14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Articles et pages les plus consultés

Rejoignez 7 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :